Semaine de la petite entreprise – Déclaration du chef du Parti libéral

20 octobre 2019

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait aujourd’hui la déclaration suivante a l’occasion de la Semaine de la petite entreprise, qui aura lieu du 20 au 26 octobre :

« Lors de la Semaine de la petite entreprise, nous célébrons les propriétaires d’entreprises et les entrepreneurs qui font de notre pays un endroit où il fait si bon vivre.

Les petites et moyennes entreprises font croître notre économie, créent des emplois et aident le Canada à réussir. Derrière chaque petite entreprise se trouve un entrepreneur, des Canadiens dévoués qui voient grand et qui travaillent fort pour faire avancer notre pays. Au cours des quatre dernières années, ils ont aidé à réduire le taux de chômage au niveau le plus bas depuis les années 1970 et ont créé plus d’un million de nouveaux emplois pour les Canadiens. Qu’il s’agisse d’entreprises familiales, d’entreprises en démarrage à domicile ou de moyennes entreprises en pleine croissance, nos petites entreprises sont la pierre angulaire de notre économie et de nos communautés.

C’est pourquoi notre gouvernement libéral a travaillé fort tous les jours pour aider nos entrepreneurs à prospérer. Notre gouvernement libéral s’est donné comme priorité d’appuyer les petites entreprises, notamment en réduisant leur taux d’imposition, qui est le plus bas parmi les pays du G7, et en aidant plus de gens à lancer leur propre entreprise grâce à la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat. Nous avons conclu un nombre record d’accords commerciaux, comme l’AECG et le PTPGP, qui aident nos entreprises à faire concurrence dans des marchés à travers le monde. Lors de la renégociation de l’ALENA, nous nous sommes tenus debout pour défendre nos relations commerciales avec notre plus grand partenaire commercial – et alors que les conservateurs ont voulu faire des concessions, nous nous sommes battus pour protéger les emplois canadiens et obtenir un bon accord pour nos travailleurs et les nombreuses entreprises de la chaîne d’approvisionnement qui les emploient.

Nous avons encore du travail à faire. Aujourd’hui, près d’un entrepreneur sur cinq a encore de la difficulté à obtenir du financement auprès d’institutions financières traditionnelles, comme des banques et des caisses populaires. Pour aider plus de Canadiens à démarrer et à faire croître une entreprise, un gouvernement libéral réélu créera le Compte canadien pour les entrepreneurs, administré par la Banque de développement du Canada, qui fournira à un maximum de 2 000 entrepreneurs par an une somme pouvant aller jusqu’à 50 000 dollars pour lancer une nouvelle entreprise.

Pour aider nos petites et moyennes entreprises à réussir, nous réduirons de 75 % le coût de la constitution en société de régime fédéral et éliminerons tous les frais liés aux services-conseils aux entreprises. De plus, nous éliminerons les frais d’utilisation des cartes de crédit prélevés sur le montant de la TPS et de la TVH, ce qui permettra aux entreprises d’économiser près de 500 millions de dollars par année. Pour aider les petites entreprises à atteindre de nouveaux marchés à travers le monde, nous veillerons à ce que toutes les entreprises canadiennes aient accès à un service Internet haute vitesse fiable, y compris dans les communautés rurales, éloignées et nordiques.

Au cours des quatre dernières années, les entrepreneurs et les chefs d’entreprise du Canada ont aidé à bâtir une économie forte et à jeter les bases d’un avenir meilleur. Tous ces progrès ont été possibles parce que notre gouvernement libéral a rejeté les coupes et les mesures d’austérité des conservateurs, et a plutôt choisi d’investir dans la classe moyenne et les gens qui travaillent fort pour en faire partie. Demain, les Canadiens auront un choix à faire, et ce choix ne pourrait être plus clair : soit nous revenons en arrière avec des coupes dans les services, soit nous choisissons d’avancer vers un avenir plus prospère. Faisons ce que les propriétaires de petites entreprises font tous les jours : retroussons-nous les manches et choisissons d’avancer. »